Chauffer une véranda occasionnellement

chauffer une veranda

Quel est le chauffage idéal pour votre véranda ? Il en existe 6 types : 3 avec flamme visible et 3 sans flamme.

Modèles avec flamme visible

1. Le panier à feu : très romantique, mais pas très pratique
Vous faites un feu dans un simple plat ou panier en métal, ou dans une véritable cheminée de jardin en fonte ou en céramique.
Un panier à feu provoque de la fumée et des cendres, ne peut pas être régulé et n’est pas vraiment adapté par temps venteux. Vous ne devez vraiment utiliser un panier à feu que sur une grande véranda qui donne sur le jardin.

2. Un feu d’ambiance au bioéthanol : joli mais pas très efficace
C’est une solution de conception qui est souvent assez coûteuse. Un feu d’ambiance offre des flammes attrayantes, mais ne dégage pratiquement pas de chaleur. D’ailleurs, lorsqu’il brûle, il produit une énorme quantité de vapeur.

3. Chauffage de véranda au gaz : idéal si vous êtes assis à côté
Vous appréciez les flammes qui jouent dans une colonne de verre : attrayante à regarder et efficace si vous vous asseyez à proximité. Cette solution est idéale si vous ne vous asseyez pas trop loin, mais elle ne convient pas aux longues tables. De plus, ce chauffage de véranda est plus cher que les autres modèles au gaz..

Modèles sans flamme

Elles offrent généralement plus de chaleur, mais ne créent pas autant d’atmosphère. Si vous voulez des flammes, placez quelques bougies chauffe-plat sur la table ou de grandes bougies de jardin dans le sol.

1. Le « champignon » au gaz : abordable mais peut gêner
Le chauffage de véranda au gaz, en forme de champignon, émet de la chaleur par le haut sur une surface circulaire assez importante. Choisissez un modèle sur roues, avec allumage piézoélectrique et bouton de réglage.
Inconvénients : traîner des bouteilles de gaz et bruit. Certains modèles émettent un faible sifflement.

2. Le chauffage catalytique au gaz : agréable si vous êtes assis
Cet appareil émet de la chaleur sur environ un mètre dans une seule direction horizontale. Il est très confortable si vous vous asseyez devant lui.
Il peut également être utilisé à l’extérieur. Pratique.

3. Le chauffage rayonnant : le moins romantique, mais le plus efficace
Il est silencieux, réglable et émet une chaleur moins intense. Vous pouvez l’accrocher au plafond ou au mur, ou le poser sur des roulettes. Il est disponible en différentes longueurs, est bon marché et vous pouvez en utiliser plusieurs pour une longue table ou dans plusieurs coins. Il existe des modèles halogènes verticaux ou des versions parapluie.
Inconvénient : rallonges, position fixe, etc.

Quel est le coût de fonctionnement ?
Le prix d’achat est un aspect, mais l’efficacité énergétique et donc la consommation varie selon les modèles.
Un exemple concret :

Seulement 40% de l’énergie consommée par un chauffe-pied est effectivement transformée en chaleur. Le reste se dissipe sous forme de fumée chaude.
Un chauffage par rayonnement, en revanche, est beaucoup plus efficace : vous profitez de 95% de l’énergie consommée.
Un chauffage rayonnant de 3 kW peut donner autant de chaleur qu’un chauffage de champignon au propane de 11 kW. Il est également moins cher à l’usage : 0,6 euro par heure contre 1 à 3 euros par heure pour un chauffage de champignon au propane.

Si vous n’allumez le chauffage de la véranda qu’occasionnellement, la capacité ne doit pas être votre critère le plus important.

Quelques précautions de sécurité

N’oubliez pas que ces appareils sont destinés à être utilisés à l’extérieur. Les gaz de combustion doivent être libérés à l’air libre.
Si vous utilisez ces appareils dans une véranda fermée ou dans une autre pièce intérieure, vous courez le risque d’une grave intoxication au CO. Et nous n’avons même pas mentionné les dommages potentiels causés par la vapeur qui se dégage lors de la combustion. Il ne suffit pas d’ouvrir une fenêtre.

Quel que soit le modèle que vous choisissez, veillez toujours à ce que le chauffage de la véranda soit à une distance sûre des parasols, des tables ou des bâtiments en bois, des chaises en plastique, etc.